réussir à méditer

Pour enfin réussir à méditer

La méditation, on entend de plus en plus parler. C’est cette pratique mentale qui vise à passer dans un état de conscience modifié et qui va provoquer en nous le bien-être. Pour faire bref, il s’agit de rester immobile dans une position ( le plus souvent assis en tailleur), puis de se concentrer sur nos ressentis, notre respiration pour calmer le flot de nos pensées et ainsi accéder à cet état de conscience modifié tant recherché. Mais, je ne sais pas vous, mais moi personnellement, et bien aussi simple que cela puisse paraître, j’ai des difficultés pour réussir à méditer ! Se poser ne serait-ce que 5 minutes, relève pour moi de l’exploit. Même les CD de méditation guidée  ne m’ont pas suffit. Mais je suis paradoxalement convaincue que  c’est justement de la méditation dont j’ai besoin pour me calmer. Pour enfin réussir à méditer, j’ai donc essayer différentes manières et je vous en révèle aujourd’hui les étapes .

NE PAS SE METTRE LA PRESSION

En premier lieu, j’ai remarqué que plus j’essaie de méditer, moins j’y arrive ! C’est comme le yoga : plus tu veux faire telle ou telle position, moins tu y parviens ! Pour les 2 pratiques, la recette n’est en effet pas de vouloir, mais plutôt de LACHER-PRISE. Il faut complètement se laisser aller, se détendre et ainsi, que ce soit en yoga ou en méditation, on sent très progressivement qu’on arrive à l’état recherché.

N’hésitez pas non plus à vous détacher du mot « méditation » si ça vous fait peur et si ça ne vous parle pas. Vous pouvez vous dire par exemple que vous travaillez votre concentration ou que vous vous octroyez tout simplement un moment de calme.

ALLER DANS UN ENDROIT PROPICE

Si comme moi, vous n’arrivez pas méditer, je vous suggère de ne pas rester à la maison pour faire vos nouvelles tentatives. Allez par exemple en forêt, au bord de la mer, à la campagne ou même dans un parc ou dans votre jardin ! L’idée est de sortir de chez nous pour ne pas être déconcentré par les enfants, une visite impromptue ou le bip de la machine  à laver qui a fini sa tournée. Mais c’est aussi pour faciliter notre connexion à la nature, ce qui aura pour effet d’amplifier nos ressentis pour mieux les percevoir et ainsi faciliter nos débuts dans la pratique.

MA PRATIQUE N°1 : LES 5 SENS

Le principe classique pour parvenir à cet état mental apaisé que provoque la méditation, est de se concentrer sur nos ressentis. On va d’abord respirer profondément puis, petit à petit, prendre conscience de l’air qui rentre puis sort de nos narines, de notre ventre qui gonfle et se dégonfle. On va ensuite porter attention aux différentes parties de notre corps : nos pieds, nos jambes, notre dos, l’arrière de notre tête, etc…et ainsi parcourir mentalement l’intégralité de nous-mêmes pour essayer de ressentir à l’instant T comment on se sent. Notre attention est focalisée sur l’exercice et c’est de cette manière qu’on arrive à être happé par autre chose que par nos pensées quotidiennes.

Ca c’est la méthode classique pour réussir à méditer.

Si vous aussi, vous avez des difficultés à parcourir mentalement les différentes parties de votre corps et à ressentir leur état, je vous propose d’essayer une nouvelle fois en faisant intervenir vos sens.

LE TOUCHER

Par exemple, vous êtes à la plage et vous plongez vos pieds dans le sable et votre concentration portera sur le sable qui glisse le long de votre peau. On peut aussi mettre les pieds dans l’eau et se concentrer sur le mouvement de l’eau sur nos pieds pendant qu’on les agite. Poser les pieds tout simplement dans l’herbe va aussi nous permettre de focaliser notre attention. On va donc se servir du toucher pour essayer de ressentir les choses.

L’oDORAT

On va également se servir de notre odorat : sentir l’air iodé ou l’odeur de sapin, en fonction du lieu de méditation que l’on a choisi. Imaginez l’odeur nous parcourir le corps entier.

L’oUIE

Le son peut également nous aider à nous concentrer. Là encore, le fait de le faire en extérieur, prend tout son sens. On va porter notre attention sur le chant des oiseaux, le son des vagues, les bruits lointains, etc….

LA VUE

L’idéal pour favoriser notre concentration est de fermer les yeux. On va donc éviter de solliciter la vue. En revanche, personnellement, j’adore regarder le soleil les yeux fermés et sentir la lumière y pénétrer et parcourir tout mon corps comme un faisceau.

LE GOUT

Enfin, vous pouvez aussi essayer de travailler votre concentration avec le goût. Le mieux est de prendre un fruit, de fermer les yeux et de s’en délecter tout en portant attention au ressenti : le goût du jus, les sensations dans notre bouche et quand on avale, etc….Imaginez le fruit qui descend dans notre estomac et qui spontanément, distribue ses vitamines dans tout notre corps.

Combiner nos 5 sens et la nature peut vraiment nous aider à commencer notre pratique de la méditation.

MA PRATIQUE N°2 : LA DANSE

Une autre méthode que je pratique pour réussir à méditer est la danse. Saviez-vous que l’on peut parvenir à calmer notre mental tout en étant en mouvement ? C’est ce que j’ai pu expérimenter en pratiquant la danse. Vous mettez une musique qui vous envoûte – en ce moment, j’aime bien OLAFUR ARNALDS et son titre « So Close » – vous fermez les yeux et vous tortillez tout votre corps en allant vraiment au bout de vos mouvements de manière plutôt lente.  Le mieux est de faire cela en extérieur et surtout d’être pieds nus. Si le temps le permet, n’hésitez pas à vous mettre en tenue très légère pour avoir encore plus de sensations. L’idée est là aussi de se concentrer sur nos sensations corporelles jusqu’au bout des doigts et des orteils. Vous faites ça le temps d’une danse pour commencer puis 2 mais tous les jours.

 

QUAND FAIRE LA MEDITATION SI ON N’A PAS LE TEMPS

Je suis d’accord pour dire que le fait de sortir à l’extérieur peut compliquer notre démarche de méditation dans le sens où il va falloir trouver le temps ! Alors comment faire pour réussir à méditer ? Considérez que ceci est une étape pour réussir à méditer : vous allez vous aider dans un premier temps de l’extérieur pour vous entrainer à ressentir les choses au moment présent et ensuite, vous serez capable de méditer chez vous en utilisant la méthode classique. Vous aurez en effet le souvenir des sensations ressentis auparavant avec les éléments (sable, eau, herbe, odeur, etc…).

Je vous propose de vous lancer un défi de 21 jours (c’est le temps qu’il faut pour acquérir les nouvelles habitudes). Pendant cette période, vous notez dans votre agenda une plage horaire qui sera consacré à votre entrainement à la méditation. A vous de voir à quel moment de votre journée, c’est possible : le matin avant le travail, le midi pendant votre pause déjeuner, le soir en rentrant ….

Vous pouvez commencer par la danse, qui peut être réalisée à la maison.

 

CONCLUSION

Au fur et à mesure des jours, vous allez ressentir les bienfaits et vous aurez envie de continuer, croyez-moi. Vous allez petit à petit avoir moins de pensées qui défilent dans votre tête. Votre esprit va s’apaiser et vous aurez les idées plus claires. Et comme moi, vous ne direz plus « je n’arrive pas à méditer ».

J’ai hâte d’avoir vos retours d’expérience en commentaires et savoir comment vous faites pour réussir à méditer. A très vite !

Vous avez aimé ? Partagez !

Une réflexion sur “Pour enfin réussir à méditer

  1. Elisa dit :

    Très interessant, merci !
    Cela permet de ne pas se transformer en moines pour pouvoir méditer.
    Pour ma part, j’ai inventé les « micro-méditations » : quelques secondes pour me dire ce que je sens (par exemple avec mes mains) sur l’instant. Qu’en penses-tu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.