symptômes burnout

Vous êtes épuisé professionnellement ? Et si c’était un burnout ?

Le burnout…On en entend de plus en plus parler. C’est un syndrome des temps modernes. C’est cet épuisement profond lié à une activité professionnelle surchargée et trop stressante.La fatigue semble tellement générale de nos jours, que le terme s’est même étendu à la sphère familiale mais, parce que ça reflète plus mon vécu, je vais vous parler ici de burnout professionnel.

ON EST FATIGUE, ON N’A PLUS ENVIE DE RIEN FAIRE

On court, on court, et puis un jour, il ne se passe plus rien. Batteries vides et on n’arrive plus à recharger. Une grande lassitude. On n’a plus goût à rien. On n’ apprécie plus ce qu’on aimait auparavant. L’impression d’en avoir trop fait.

Ce qui m’a donné envie de parler de ce sujet, c’est un déclic que j’ai eu lors d’un séminaire de formation à Paris. J’y ai rencontré des femmes. De nombreuses femmes. De grandes affinités se sont créées pendant ces 4 jours. Une véritable bienveillance s’est installée entre nous et dans cette ambiance réconfortante et féminine, les langues se sont déliées, les émotions ont parfois explosé pour arriver à un constat quasi-unanime :

LA PLUPART DES FEMMES PRESENTES, SOUFFRAIENT D’UN PROFOND EPUISEMENT

Je compatissais. Moi aussi, j’avais été épuisée. Mais je ne l’étais plus. J’avais fais en sorte de ne plus l’être en quittant ma vie d’avant.  Mais qu’est-ce qui avait fait la différence ? Qu’est-ce qui avait provoqué chez moi cette prise de conscience qu’il fallait que ça change ? J’ai cherché les réponses au plus profond de moi-même et aujourd’hui je partage avec vous les 6 étapes qui, selon moi, peuvent nous aider à surmonter le burnout.

ETAPE 1 : ETES VOUS-CONCERNE ?

Trouver-mission-vie

Photo by Abbie Bernet on Unsplash

Quand on est fatigué, on se dit que ça va passer. Ce n’est que passager.

Un burnout ? Non, pas moi.

Mais quand on se rend compte que ça ne passe pas, qu’on n’arrive plus à se motiver et à recharger nos batteries, vient alors le moment de se poser la vraie question.

Je vous propose de répondre aux affirmations suivantes par OUI ou NON pour y voir plus clair.

Pour faciliter votre réflexion, vous pouvez télécharger le guide complet ci-dessous :

  • VOUS AVEZ L’IMPRESSION DE NE VIVRE QUE POUR VOTRE TRAVAIL

Vous ne parlez que de ça et ne pensez qu’à ça. Le soir, vous restez à votre poste jusqu’à des heures pas possibles et le week-end, vous aimeriez faire toute sorte d’activités pour vous changer les idées mais votre énergie est au plus bas. Vous vous retrouvez souvent à brasser de l’air ou avachie devant votre télé. Résultat : le lundi arrive et vous avez cet affreux sentiment de ne pas avoir profité du week-end et donc de passer votre temps au travail.

  • VOUS EPROUVEZ DE PLUS EN PLUS DE DIFFICULTES A VOUS CONCENTRER

Vous avez des pertes de mémoire et avez l’impression d’avoir perdu votre clarté mentale. Même votre communication verbale s’en ressent. Vous ressentez des difficultés à vous exprimer.

  • VOUS VOUS FAITES PEUR EN AYANT DES REACTIONS DANGEREUSES

Vous vous faites peur en ayant des réactions improbables voire même dangereuses pour vous-même ou votre entourage (vous manquez de passer au feu rouge au lieu du feu vert, vous vous brûlez de manière bête en faisant la cuisine, etc….)

  • VOUS ETES EPUISEE

Vous éprouvez des difficultés à vous endormir le soir car votre cerveau est resté à votre travail, à effectuer mentalement les tâches non effectuées de la journée ou à penser à la quantité de celles à faire du lendemain. Et quand bien même, vous parvenez à dormir, vous vous sentez fatigué(e) quand même.

  • MALGRE VOTRE DEVOUEMENT, VOUS VOUS SENTEZ DE PLUS EN PLUS INEFFICACE

Vous avez l’impression qu’avant vous y arriviez mais plus maintenant. Vous ressentez des difficultés à prendre à prendre des décisions même minimes.

  • VOUS VOUS SENTEZ FRAGILE EMOTIONNELLEMENT

Vos proches vous disent qu’il devient difficile de vous parler sans que vous vous énerviez. Vous pleurez souvent pour rien. Vous sentez que vous avez de moins en moins de force mentale.

  • VOUS VOUS SENTEZ SEULE ET PAS SOUTENUE

Vous vous sentez seule et pas soutenue. Le soir, vous déversez sur votre conjoint(e) tout ce qui vous a énervé dans votre journée de travail. Si ce dernier ou cette dernière reste placide ou s’il vous dit que vous devriez lever le pied, vous vous sentez totalement incompris(e) et vous vous repliez sur vous-mêmes.

  • VOUS NE VOUS SENTEZ PAS DISPONIBLE MENTALEMENT

Trop occupée dans vos pensées professionnelles et trop  fatiguée par le stress que ça vous génère, vous avez des difficultés à prendre plaisir lors des moments passés en famille. La relation avec vos enfants s’en ressent et vous leur transmettez inconsciemment votre stress.

  • VOTRE HYGIENE DE VIE S’EN RESSENT

Faute de temps, vous ne vous alimentez pas comme il faudrait. Vous ne faites pas de sport. Vous ne prenez globalement plus soin de vous. Vous pouvez même vous laisser aller à des comportements destructeurs (tabac, drogues, alcool, nourriture en excès…)

  • VOUS SOUFFREZ DE DOULEURS DIFFUSES DANS LE CORPS

Vous souffrez de douleurs diffuses dans votre corps. Migraines, tensions diverses, gênes musculaires, palpitations, etc… ces douleurs psychosomatiques viennent encore accentuer votre stress.

RESULTATS

SI VOUS NE VOUS RECONNAISSEZ PAS DANS CES AFFIRMATIONS

J’ai le plaisir de vous annoncer que vous ne semblez pas épuisé professionnellement ! Félicitions, vous avez probablement trouvé un équilibre de vie qui vous convient et pouvez très certainement, aider d’autres personnes à en faire autant. Je reste néanmoins curieuse de savoir pourquoi vous avez téléchargé cet e-book…Y a t’il un point essentiel pour vous que je n’ai pas évoqué ? N’hésitez à m’en faire part !

SI VOUS AVEZ REPONDU « OUI » A MOINS 5 AFFIRMATIONS-

Le burnout n’est pas loin mais il est encore temps de redresser la barre ! Vous aimez encore votre travail et parvenez encore à vous convaincre qu’il est fait pour vous, que vous avez de la chance, qu’il y a pire ailleurs et que vous n’avez pas le droit de vous plaindre. Néanmoins, et pour éviter que l’épuisement ne s’accentue, il va falloir lever le pied.

-SI VOUS AVEZ REPONDU « OUI » A PLUS DE 5 AFFIRMATIONS –

Vous souffrez d’un profond épuisement. Vous sentez que votre fatigue est indéracinable. Une perte de plaisir à aller travailler est en train d’apparaître. Franchement, bravo d’avoir téléchargé cet e-book ! Cela signifie que vous avez pris conscience qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas et que vous êtes bien décidé à faire en sorte que ça change. Je vous invite à continuer la lecture.

 

ETAPE 2  : ACCEPTER

se libérer du burnout

Photo by Jared Rice on Unsplash

ACCEPTER

La première étape pour traverser cette épreuve de notre vie est d’ACCEPTER.

Le burn-out est le nouveau mal du siècle et se dire qu’on est, nous aussi concernée, nous dérange. On pense toujours que ça n’arrive qu’aux autres. Notre égo en prend un coup et on a de mal à admettre que, ce dont on souffre, est plus qu’une simple fatigue passagère. Sauf que là, et bien c’est le cas ! Mais ça peut arriver ! NE SURTOUT PAS CULPABILISER ! Nous ne sommes pas des machines ! Et fuyez les gens qui vous diront « Tu te plains pour rien », « Tu as pourtant tout pour être heureuse » ou « Moi, je travaille bien plus que toi ». Leur  point de vue n’appartient qu’à eux. Chacun est différent et n’a pas le même ressenti sur les choses. N’ayez pas honte de respectez votre ressenti à VOUS. Soyez indulgente avec vous-même. N’oubliez pas que vous avez les obligations familiales qui viennent se rajouter à vos tâches quotidiennes.

RELATIVISER

Se dire aussi que ce n’est pas si grave et surtout pas irrémédiable peut nous aider ! C’est simplement cette formidable machine qu’on appelle notre corps, qui nous envoie un message pour nous signaler qu’il y a quelque chose qui ne va pas. On a franchi nos propres limites et il est là pour nous le dire. Merci le corps ! Le principal, c’est d’avoir su écouter ce fameux signal et de tout mettre en oeuvre pour passer à l’action et effectuer les changements nécessaires à notre bien-être.

 

ETAPE 3 : REFLECHIR A CE QUI NE VA PAS

savoir si on fait burnout

Maintenant qu’on a pris conscience que c’est notre corps qui nous signale que quelque chose ne va pas, il s’agit de bien prendre le temps de réfléchir à ce qui ne va pas justement ! Je vous propose de répondre aux questions suivantes de la manière la plus spontanée possible afin d’y voir plus clair.

  • POURQUOI J’EN SUIS ARRIVE(E) LA
  • EST-CE QUE MES CONDITIONS DE TRAVAIL SONT A L’ORIGINE DU PROBLEME ? LESQUELLES ?
  • EST-CE DÛ A UNE TROP FORTE PRESSION HIERARCHIQUE ? OU EST-CE QUE JE ME METS MOI-MEME LA PRESSION ?
  • EST-CE QUE JE RESSENS UN MANQUE DE RECONNAISSANCE DE MON TRAVAIL ?
  • NE SUIS-JE PAS TROP SOLLICITE(E) ? EN CHARGE DE TROP DE TÂCHES ?
  • EST-CE QUE LA RELATION AVEC MES COLLEGUES/COLLABORATEURS EST HARMONIEUSE ?
  • LE RYTHME ME CONVIENT-IL?  JE PARVIENS A ALLIER VIE PRO ET VIE PERSO ?
  • DE QUOI AURAIS-JE BESOIN POUR EVITER CET EPUISEMENT ? QUELS CHANGEMENTS JE PEUX PROVOQUER POUR ALLER MIEUX ?
  • EST-CE QUE JE ME SENS ENCORE A MA PLACE ? EST-CE QUE J’AIME ENCORE MON TRAVAIL ?

ETAPE 4 : ET COTE VIE PERSO ?

burnout

Photo by Benjamin Manley on Unsplash

Maintenant qu’on vient de mettre en lumière ce qui ne va pas dans notre vie professionnelle, intéressons-nous à notre vie personnelle.  Et oui, parce qu’inconsciemment, si ça ne va pas à la maison (couple, enfants, etc…), on peut avoir tendance à se réfugier dans notre travail.  On y passe des heures interminables pour se donner un prétexte pour ne pas rentrer chez soi et on va droit à l’épuisement.

Pour être bien au travail, il est aussi important d’être bien dans les autres domaines de notre vie. Tout est une question d’équilibre !

C’EST DONC L’OCCASION DE REPENSER NOTRE VIE DANS SA GLOBALITE.

De la même manière que pour la vie professionnelle, commençons par faire un « état des lieux » de notre vie personnelle. Posez vous à présent les questions suivantes :

  • EST-CE QUE JE SUIS HEUREUX(SE) DANS MON COUPE ? SI JE SUIS CELIBATAIRE, EST-CE QUE CETTE SITUATION ME CONVIENT ?
  • EST-CE QUE MON ENVIRONNEMENT DE VIE ME PLAIT ? MA VILLE, MON QUARTIER, MA MAISON
  • SI J’AI DES ENFANTS, EST-CE QUE JE ME SENS ACCOMPLI(E) EN TANT QUE PARENT? NOTRE RELATION ME CONVIENT-ELLE ?
  • EST-CE QUE JE
  • ME SENS EPANOUI(E) EN TANT QU’HOMME OU FEMME? EST-CE QUE JE ME SENS A L’AISE DANS MON CORPS ? EST-CE QUE JE PRENDS PLAISIR A PRENDRE SOIN DE MOI ?
  • DE MANIERE GLOBALE, EST-CE QUE J’AI L’IMPRESSION DE FAIRE CE QUE J’AIME EN DEHORS DE MA VIE PROFESSIONNELLE ? (LOISIRS, VIE CULTURELLE, VOYAGES, …)

Ca en fait des questions, vous allez me dire ! Oui, mais je pense sincèrement que c’est essentiel de prendre le temps de réfléchir à sa vie et on a tendance à l’oublier, hâpée par nos vies stressantes et nos smartphones …Le fait d’écrire a en plus le pouvoir de puiser nos ressentis au plus profond de nous-mêmes.

Maintenant qu’on a fait le point et qu’on a mis le doigt sur les aspects de notre vie qui ne nous apportent pas entière satisfaction, on peut envisager de passer à l’action !

 

ETAPE 5 : EN ROUTE VERS LE CHANGEMENT !

Trouver-sa-voie

@Pixabay

Afin de dégager des pistes d’action, je vous invite à remplir le tableau ci-dessous. Surtout ne vous freinez dans votre réponse en vous disant que le changement ne sera pas possible. Ecrivez quand même ce à quoi vous pensez et autorisez-vous à voir grand.

Pour faciliter votre réflexion, vous pouvez télécharger le guide complet ci-dessous :

Choses qui ne vont pas

(reprendre ce qui ressort dans les réponses aux questions précédentes)

Actions à prévoir
Exemple : charge de travail trop importante Proposer de déléguer certaine tâches

Voici des pistes de réflexion pour vous aider :

REVOIR NOS CONDITIONS DE TRAVAIL

Si votre environnement de travail est à l’origine de votre épuisement professionnel mais que jusqu’ici, vous n’avez pas oser en parler, c’est le moment ! Osez dénoncer des conditions néfastes ! Si votre direction vous regarde d’un mauvais oeil, osez vous affirmer et dire que c’est absolument nécessaire pour maintenir votre efficacité et votre motivation.

ENVISAGER DE DELEGUER

Le goût du travail bien fait nous amène très souvent à vouloir le réaliser nous-mêmes. « On est jamais mieux servi que par nous-mêmes » disait l’adage.

Mais si vous estimez que votre charge de travail est trop lourde, la première chose à faire est de proposer de déléguer certaines tâches. Si vous êtes salarié, parlez-en à votre direction et expliquez-leur que vous ne pouvez plus assumer la totalité de ce qu’on vous demande. Vous pouvez évoquer votre amour du travail bien fait et insister sur le fait que si ça continue comme ça, vos performances vont diminuer.

Si vous êtes votre propre responsable, acceptez de déléguer certains choses à vos équipes ! Mettez votre perfectionnisme de côté et acceptez que les choses puissent être faites différemment. Votre santé en dépend et vous pourriez être agréablement surprise du travail effectué par vos collaborateurs !

BIEN S’ENTOURER

S’entourer de personnes bienveillantes à notre égard est primordial dans notre passage à l’action. Fuyez impérativement les personnes qui ne comprendront pas votre démarche même si ce sont des amis ou des membres de votre famille. Je me répète mais votre santé et donc votre vie en dépend donc s’ils vous aiment vraiment, ils sont censés ne vouloir que le meilleur pour vous.

Rapprochez-vous plutôt de personnes qui ont une vie épanouie et qui vous encourageront à en faire autant en vous donnant des clés précieuses. Vous pouvez aussi vous inspirer du parcours de personnes que vous admirez.

N’hésitez pas non plus à aller voir des professionnels de santé (psychothérapeutes, hypnothérapeutes, sophrologues, masseurs, ou tout autre personne extérieure spécialisée dans le retour au bien-être).

RECONSIDERER LA PLACE DU TRAVAIL DANS NOTRE VIE

Est-ce que le travail est obligatoirement synonyme de souffrance et de dure labeur ?

On nous fait croire qu’il faut travailler dur pour réussir et qu’on n’a pas le choix…mais ne peut-on pas envisager que le travail puisse être quelque chose de plaisant ? N’est-il pas plutôt un lieu où l’on est censé se révéler et s’épanouir ?

AUCUN TRAVAIL NE VAUT LA PEINE DE SE RUINER LA SANTE

Votre vie n’a pas de prix. Prenez un peu de recul et détachez-vous du travail que vous exercez si vous pensez qu’il ne peut pas vous apporter l’épanouissement que vous recherchez. Décidez de ne pas faire partie de ces gens qui malheureusement, n’ont pas pu profiter de leur retraite car ils se sont épuisés pendant leur carrière…

Apprenez à vous protéger et à lever le pied.

FAIRE DE NOUS-MEME, NOTRE PRIORITE N°1

Prendre du temps pour soi, accepter de ne rien faire, lâcher-prise… sont autant de concepts à intégrer de manière urgente dans nos vies ! Refaites-vous une santé. Pensez au sport, à l’alimentation, aux activités que vous faites sur votre temps libre. Privilégier des activités ressourçantes comme des ballades, les loisirs créatifs plutôt que la télévision ou le shopping, qui sont des sources de stress supplémentaires.

Attention, au week end qu’on veut ultra animé, histoire d’avoir l’impression de ne pas faire que travailler, car on s’épuise encore plus.

Pensez également à vous couper des notifications en tout genre (Facebook, email, …) car être en permanence interrompue par ces sollicitations, épuise à terme notre cerveau et nous empêche de penser efficacement.

S’OFFRIR UNE PAUSE

Aujourd’hui, il existe des solutions pour « prendre l’air » professionnellement parlant. Avez-vous envisagé de prendre un congé formation ou une année sabbatique ? Ou si vos finances ne vous permettent pas une pause trop longue, peut-être pourriez-vous envisager seulement de rallonger un peu vos vacances en prenant un congé sans solde ?Pensez également aux temps partiels ne serait-ce que temporairement, histoire de recharger vos batteries.

ENVISAGER DES CHANGEMENTS DRASTIQUES SI NECESSAIRES

Le bilan de vie qu’on vient de faire révèle peut-être que vous ne vous sentez plus à votre place ? Vous prenez conscience que ce n’est pas la vie que vous auriez aimée ? Peut-être ne savez-vous pas vraiment ce que vous aimeriez d’ailleurs ? Et bien, sachez que cela peut également expliquer votre burn-out. Se jeter à corps perdu dans une activité professionnelle pour en arriver à l’épuisement qu’on a précédemment décrit, peut signifier en effet, que vous cherchez à donner un sens à votre vie. Vous vous démenez pour vous sentir utile et avoir de la reconnaissance pour ce que vous faites. Et oui ! Parce que quand on a trouvé ce qui nous anime et qu’on fait ce qu’on aime au quotidien, on recharge les batteries et on récrée de l’énergie au fur et à mesure et donc on ne s’épuise pas.

Arrêter d’essayer de vous convaincre que vous gardez votre travail pour les bonnes raisons (salaire, véhicule de fonction, chèques vacances et avantages en tout genre, horaires, cadre de travail, boss sympa …). Il est temps d’arrêter de se mentir à soi-même et de s’écouter. Pourquoi ne pas envisager de changer de travail ?

 

LE TRAVAIL QUI NOUS CORRESPOND EST CELUI QUI DONNE DU SENS A NOTRE VIE

ETAPE 6 : FAIRE CONFIANCE A SOI-MEME ET A LA VIE !

Confiance-en-soi

Photo by A L L E F . V I N I C I U S Δ on Unsplash

Maintenant que vous avez envisagez d’autres solutions pour votre vie, vous n’osez pas franchir le pas du changement ? C’est normal. Il est probable que vous ayez un peu perdu confiance en vous… Et pourtant, vous ne devriez pas ! Savez-vous que se retrouver en situation d’épuisement professionnel, n’est pas donné à tout le monde ? Il nécessite d’avoir des qualités remarquables !

VOUS AVEZ UNE GRANDE CONSCIENCE PROFESSIONNELLE

Si vous vous êtes mises dans un état pareil pour votre travail, c’est que vous êtes quelqu’un de très consciencieux ! Vous vous donnez à fond dans ce que vous faites et ça, ça vaut de l’or ! Vous faites les choses et vous les faites bien.

ON PEUT COMPTER SUR VOUS

Vous êtes quelqu’un sur qui on peut compter. Quand vous dites quelque chose, vous le faites. C’est tout à fait normal que votre direction ou vos clients vous demandent à VOUS de faire tel ou tel travail. Parce qu’ils savent qu’ils peuvent compter sur vous de manière sûre. Ce sera bien fait et qui plus est, en temps et en heure.

VOUS ETES PERSEVERANT(E)

Se donner à fond est un signe de persévérance. Vous ne lâchez rien. Et quelle grande qualité essentielle !  C’est grâce à elle que vous irez au bout de tous vos rêves !

Alors, imaginez un seul instant, faire réellement ce que vous souhaitez, au rythme que vous souhaitez, dans des conditions qui vous conviennent ? Vous allez soulever des montagnes ! N’attendez plus que quelqu’un vous donne de la reconnaissance pour ce que vous faites ou ce que vous êtes !  Reconnaissez vous-même votre propre valeur et vous deviendrez inarrêtable ! La vie est belle et vous vous apprêtez à la croquer à pleines dents. Le burnout ne sera bientôt qu’un lointain souvenir !

CONCLUSION

Voilà, j’espère que ces pistes de réflexion vous aideront à retrouver votre vitalité et votre énergie positive ! N’oubliez pas que votre corps vous a fait un véritable cadeau : il vous a poussé à faire le bilan de votre vie et, rien que parce que vous l’avez écouté, vous pouvez être fière de vous.

Vous pouvez télécharger l’article complet sous forme de pdf en cliquant ci-dessous :

Pour aller plus loin, je vous invite à consulter les articles suivants :

C’est quoi le job parfait ?

3 habitudes pour rester zen quand on déteste son boulot

Parce que maintenant vous avez ouvert le champs des possibles et vous en sortirez forcément transformé(e) et plus fort(e).

Je ne vous souhaite que le meilleur.

Et comme disait Yannick Noah dans sa chanson :

 

OSE ET REDONNE A TA VIE SA VRAIE VALEUR

Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.